Histoire du laboratoire Kastler Brossel

Histoire du laboratoire Kastler Brossel

Par Bernard Cagnac, professeur émérite à l’université Paris VI et membre du laboratoire Kastler Brossel.

L’origine du laboratoire Kastler Brossel remonte à Octobre 1951 lorsque Jean Brossel est rentré des U.S.A. à Paris, auprès du professeur Alfred Kastler, au département de Physique de l’ENS, rue Lhomond. Il revenait de passer trois années au MIT, où il avait réalisé les premières expériences de double résonance. Alfred Kastler et Jean Brossel décidaient alors de s’associer pour lancer le nouveau « laboratoire de Spectroscopie Hertzienne de l’ENS » qui conservera ce nom jusqu’en 1994, avant de prendre le nom actuel, en hommage à ses deux fondateurs.

Bernard Cagnac

La fin du XXème siècle

Pour l’exactitude de l’histoire, il faut mentionner la date de 1972 marquée par la retraite du directeur de recherche au C.N.R.S. A. Kastler. Mais comme il continuera à fréquenter assidûment le laboratoire…

read more

La croissance du groupe dans les années soixante

Il faut se souvenir qu’à cette époque la quasi-totalité des supports financiers existant pour préparer la thèse d’état (en tant que stagiaires de recherche CNRS ou d’assistants d’université) étaient temporaires et sans promotion possible…

read more

L’atmosphère des années cinquante

Les conditions matérielles restaient encore marquées par le retard des quatre années de guerre et d’occupation, suivies par une reconstruction de plusieurs années, dans laquelle, les moyens financiers de l’Etat s’investissaient en priorité…

read more

Les premiers thésards

A l’automne 1953, Jacques Blamont revient au laboratoire pour la thèse, (il avait commencé, comme « diplomitif » avec la photométrie crépusculaire du sodium, un sujet relevant de la première partie de la carrière de Kastler…

read more